Partagez|

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 89
Popularité : 100
Métier du personnage : Chanteuse/Guitariste
MessageSujet: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Mer 26 Aoû - 21:00

Darcie
Aroha



Let's Eat !
E
nfin libre ! Épuisée, je trotte hors des locaux de l'agence, m'enfuyant presque. Une heure que je suis coincée là-haut avec les costumiers. Ces tortionnaires m'ont fait subir toutes les tortures : ne plus bouger d'un poil pendant qu'ils prennent mes mesures, essayer des dizaines de tenues toutes plus inconfortables les unes que les autres, et tout ça sans manger... Mais comment font les mannequins ? Moi, j'en peux plus ! Et j'ai la dalle.

Faisant fi des passants, j'étire longuement les bras et croise les mains derrière la nuque, le regard levé vers le ciel. N'étant pas encore très connue, c'est à peine si on se retourne sur mon passage - en fait, ce sont surtout mes cheveux qui attirent l'attention. C'est pas demain la veille que mes fans s'agglutineront à ma porte pour un autographe... Je soupire, dépitée par cette situation de star naissante.

Bon, pensons à autre chose. J'ai faim, et mon estomac me mène instinctivement vers Miracle Mille. Là, je suis accueillie par un florilège d'odeurs terriblement alléchantes. Ah, de la nourriture... Il ne reste plus qu'à choisir le restaurant ! Enjouée, je flâne sur les trottoirs en souriant, scrutant minutieusement chaque enseigne. Pas moyen de me décider : pizzeria ? Cuisine française ? Grill ? Je ne sais pas !

Je suis sur le point d'abandonner et de retourner chez moi me préparer une salade quand, soudain, j'aperçois une certaine tignasse blonde à une terrasse toute proche. Mon sourire s'élargit quand je reconnais Aroha. Honnêtement, je ne le connais pas tant que ça, c'est à peine si nous nous sommes parlés deux ou trois fois - mais, pour moi, c'est bien assez ! C'est un Ange, c'est donc aussi mon ami et mon frère. Logique, non ?

« Hey, Aroha ! », l'interpellé-je du trottoir d'en face.

Je traverse la rue en trottinant, évitant de justesse une voiture d'un leste bond. 'Manquerais plus que je me fasse écraser, tiens ! Loin d'être impressionnée, je laisse échapper un léger rire et, m'aventurant sur la terrasse, me laisse tomber sur la chaise en face de mon "ami". Oui, vous pouvez le dire : je me tape l'incruste sans vergogne.

« Ça tombe bien que je te trouve là, j'avais faim ! »

Justement, un serveur passe par là. Sans laisser le temps à Aroha de répliquer, j'appelle l'employé pour commander une omelette au riz. Aroha est déjà en train de manger, autant que je le rattrape !

« Alors, dis-moi tout : comment tu vas, depuis le temps ? »

A m'entendre, on a sûrement l'air d'être copains comme cochons, tous les deux...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Popularité : 40
Métier du personnage : Mannequin
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Mer 26 Aoû - 22:56

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste

Feat Darcie.



Ah...Moi qui pensais que j'allais passer une journée seul, c'est pas gagné.

Et ben, je suis au regret de te confirmer que tu es un pur crétin Aroha, la solitude ce n'est pas toujours bon, oui je sais je parle comme ta tante et alors ?!
C'est vrai que ta journée avait bien commencé, tu étais parti te balader toute la journée, pour la raison qu'hier tu avais pas mal bossé et que ça t'avais abattu, et rester seul te faisait du bien sauf que si tu fais un peu cogiter ton cerveau tu comprendra que lorsque l'on part manger au restaurant, tu as beaucoup de chance d'avoir de la compagnie.
Tu avais faim à ce moment-là...en fait, tu as toujours faim, mais là c'était atroce, s'aurait été inhumain si tu n'était pas parti manger.
D'ailleurs, tu mangeais quoi déjà? Ah oui, un plat nommé Busecca que tu mangeais tout le temps quand tu partais en Italie, bonjour la diversité !
Enfin bon, tu t'éclatais à savourer ton plat tout en t'imaginant sur un petit nuage bleu et sucré, et en parlant de bleu, tes vêtements étaient de cette couleur tiens et pour préciser, tu t'étais encore vêtu d'une longue robe, travesti, tu n'as que ça à faire petit garnement? Ah si tes parents te voyait, quoi ? Je ne doit pas parler de tes parents? Ok, désolé alors.
Tu t'apprêtais à t'attaquer aux légumes à côté de ton plat lorsque une petite voix arriva jusqu'à tes oreilles, tu tourna la tête doucement encore dans ton petit rêve et là tu vis une tignasse multicolore, tu plissa les yeux pour reconnaître la personne, oh mais t'es lourd avec ta mémoire, et enfin tu la reconnu, bravo c'est pas trop tôt, c'est quand même ta camarade à qui tu as parlé rarement.
Oh mais l'inconsciente ! Elle a traversé la rue sans regarder et a manquée de se faire écraser !
Ton Coeur fit un bon dans ta poitrine, tu avais eu peur pour elle mais lorsque tu vis que madame s'en était sorti, tu soupira, rassuré mais énervé, si elle venait là, tu la sermonnerait hein ? Allez fait moi plaisir.

Bingo, elle vient s'incruster à ta table, oulà elle est gonflée celle-ci! Ah tu t'en fiche? Ok j'ai rien dit.
Au départ, tu la fixe sans dire un mot, continuant de manger ce que tu as dans la bouche, puis, tu repose soigneusement ta fourchette et joint tes mains tout en regardant la fille.
Puis sans que je le sente venir, tu fronces les sourcils et te met lui crier dessus:

Non mais tu es folle?! Tu aurais pu te faire écraser j'ai eu peur moi, fait plus ça ! Se serait bête que tu termines ta vie ainsi !

Bravo mec, alors là je t'applaudis, tu t'es attiré les regards des autres, même si tu t'en fiche, ne fait plus ça à l'avenir.
Enfin, tu te calme et soupire pour retirer ton stress, tu t'assieds, oui parce que tu t'étais levé pauvre fou.

Tu inspire assez fort avant de passer ta main sur ton front puis braque à nouveau ton petit regard calme sur elle et cette fois tu sourit gênée:

Désolé, je suis un peu stressé en ce moment, heu enfin la prochaine fois regarde la route s'il te plait...

Oui bon, elle vient un peu de ta famille c'est normal non ? Oui ? Ok on est d'accord sur ce point.
Tu dirige ton regard vers son plat et cligne des yeux, c'est quoi? C'est une omelette crétin, une omelette ! T'en as mangé souvent étant petit, mais c'est quoi cette mémoire?! Bon tu es condamné et puis c'est tout faut se faire une raison!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 89
Popularité : 100
Métier du personnage : Chanteuse/Guitariste
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Jeu 27 Aoû - 0:04

Darcie
Aroha



Let's Eat !
L
e serveur ne tarde pas à m’apporter mon plat – en fait, il est tellement rapide que j’ai des doutes. J’espère qu’il n’a pas confondu ma commande avec une autre table qui aurait demandé le même repas que moi, mais plus tôt. Bon… Tant mieux ! Peut-être est-ce juste là la preuve du sérieux de l’établissement et du service de qualité attendu dans les quartiers de la Grande Miami ?

Aroha profite de l’arrivée de mon assiette pour finir sa bouchée. Son silence ne me dérange absolument pas – ne ressentant aucun signe de rejet, je souris sereinement en attendant la suite. Et la suite ne tarde pas à arriver… L’éclat du blondin me fait sursauter, je ne m’y attendais pas.

« Non mais tu es folle ?! Tu aurais pu te faire écraser, j'ai eu peur moi, fais plus ça ! Ce serait bête que tu termines ta vie ainsi ! »

Perplexe, je cligne des yeux en le fixant. Ce n’est pas qu’il me fait peur ou qu’il m’impressionne, mais j’avoue que sa réaction m’a un peu fait flipper. Bon, au moins, il se calme vite et se rassied. Moi, je n’ose toujours rien dire.

« Désolé, je suis un peu stressé en ce moment, heu... enfin, la prochaine fois regarde la route s'il te plaît... »

Ah, voilà ! Je savais qu’il était gentil ! D’un coup d’un seul, un large sourire apparaît sur mon visage. N’ayant aucunement l’envie de partir, je saisis ma fourchette et la plonge dans l’omelette.

« Haha, y’a pas de lézard, t’inquiète ! Tu t’es fait du souci pour moi, c’est trop mignon ! »

Et je laisse échapper un rire insouciant, ne faisant pas trop attention à son avertissement. Pourtant, je dois admettre qu’il avait raison : ce serait bête de mourir écrasée par une voiture… Les stars ont besoin d’une mort flamboyante dont tous se souviendront, comme Claude François !

C’est alors que je remarque l’accoutrement d’Aroha, juste au moment où je comptais prendre ma première bouchée. Du coup, ma fourchette se stoppe à mi-chemin entre ma bouche et mon assiette. Je me fige, perturbée par la jolie robe bleue, que même moi n’oserait jamais mettre, qui me fait face. Ne vous méprenez pas : je ne suis pas du genre à juger les gens sur leur apparence – regardez-moi, avec mes cheveux arcs-en-ciel et mon air décontracté ! N’empêche que ça a de quoi surprendre. L’espace d’une seconde, je repense à mon frère aîné. Et puis, je redeviens moi-même pour rire une nouvelle fois.

« Oui, je confirme, t’es trop mignon ! »

Rien de moqueur dans ma voix – je suis juste enjouée et amusée par la cocasserie de la situation. Je décide enfin à prendre cette fameuse bouchée mais ne prends pas le temps de la savourer. La bouche à moitié pleine, je continue sur ma lancée :

« Dis, on est tous chelous dans l’agence ou c’est moi qui me fais des idées ? »

Parce qu'entre l'arc-en-ciel ambulant, complètement inconscient des dangers de la route et qui se tape l'incruste sans la moindre gêne, et le garçon aux cheveux d'or, apparemment sujet aux sautes d'humeur et habillé en fille... il y avait de quoi se poser des questions !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Popularité : 40
Métier du personnage : Mannequin
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Jeu 27 Aoû - 10:35

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste

Feat Darcie.



Je suis content de l'avoir rencontré tiens !

Attention Aroha à ne pas la gêner ! Je te l'avais bien dit que tu avait un regard de psychopathe ! Tu as l'a peut-être gêné ou encore effrayé, ne dit plus jamais de chose comme ça.
Enfin, elle est plutôt sympa finalement, tu ne trouve pas ? Si ?
Finalement, elle te propose de passer au studio d'enregistrement, tu sourit un peu écœuré de ne pas pouvoir lui rendre visite, tu avais pas mal de boulot de ton côté et tu dois te préoccuper de ton travail.
Tu soupir, contrarié et pose tes mains sur la table, et tout d'un coup, elle te proposes de t'envoyer une copie de son album, ton visage s'illumine, tu n'y avait pas pensé, gros bêta.
Tu met ta tête dans le creux de ta main tout en la regardant, une lueur rieuse traversait ton regard rougeâtre.

Oui, se serait super sympa merci !
Ta voix était devenue soudainement aigüe, et souvent cela exprimait ta joie, et un court instant tu ressemblais à un petit enfant, puis tu te ressaisit, un peu gêné de ton comportement, ouais c'est sûr que t'es pas net toi ! c'est bon je la ferme !
Puis elle te demanda ce que tu mangeais, tu coula ton regards vers ton assiette tout en passant ton index sur ta lèvre inférieur et lui dit
Un plat qui a pour nom Busecca, j'en mange tout le temps lorsque je pars en Italie ! Je ne peux jamais m'en lasser

Tu te mordis la lèvre en détournant le regard pour toiser les autres clients du restaurant que tu trouvait assez bruyant et voulait leurs dire de parler moins fort de manière assez impoli, mais tu voulais faire preuve de courtoisie comme il avait été élevé.
Puis, tu remis à contempler ton plat puis avec hésitation, tu dis d'une petit voix angélique:

Tu veux goûter, je t'assures que c'est bon !

Tu ris tout doucement, et remit tes mains sur tes jambes qui étaient croisés depuis le début, tu attendais la réponse de la fille aux cheveux multicolores patiemment, clignant doucement des yeux:

De plus, je sais que tu es gourmande, si tu voyais ton regard lorsque tu regardes mon plats, tu ressembles à une enfant !

Ton rire sonore retentit mais tu mis vite ta main sur ta bouche, honteux d'avoir rigolé de cette manière ridicule, ouais ait honte crétin !
Mais, elle ressemblait réellement à une enfant et ça te plaisait, elle était vraiment unique cette fille ! ouais vraiment unique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 89
Popularité : 100
Métier du personnage : Chanteuse/Guitariste
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Jeu 27 Aoû - 11:38

Darcie
Aroha



Let's Eat !
P
ar chance, il n’a pas l’air offusqué de ma remarque. Au contraire, il semble se décontracter et me répond d’un ton presque aussi enjoué que le mien :

« Je pense qu’on est tous un peu bizarres, oui ! Mais bon, au moins on est uniques et puis, j'adore porter des robes et des ballerines, donc ! »

Tout mon contraire ! Mais il avait raison sur un point : on est tous uniques, chez les Anges. En même temps, c’était une caractéristique requise pour être une star – après le talent, c’était surtout le personnage en lui-même qui intéressait. Il suffisait de me prendre pour exemple : l’agence m’avait repérée grâce à ma participation à un concours de talents. Je n’avais pas gagné, pourtant, personne ne m’avait oubliée. Pourquoi ? Pour ma superbe interprétation d’Awesome as I Wanna Be ? Non, c’était ma personnalité haute en couleurs et le personnage que j’incarnais qui m’avaient sauvée. Je me souviens encore de la confrontation que j’avais eue avec la gagnante du concours, juste après que l’agence m’ait contactée. Elle était furieuse, jugeant que c’était elle la grande chanteuse et pas moi. Que lui avais-je rétorqué ? « C’est vrai, tu es une grande chanteuse. Mais, sais-tu comment on différencie une chanteuse d’une star ? A la mise en scène ! » Et toc, dans ses dents ! Elle n’avait rien su répondre – j’avais parfaitement raison.

« Toi avec tes cheveux on te repère de loin, ça te va très bien mais qu'est-ce que tu fais par ici ? »

C’est dingue, cette façon qu’il a de bien se comporter. Un instant, je me demande dans quel environnement il a grandi, pour avoir de telles manières. C’est qu’il se comporte bien mieux que moi, s’essuyant les lèvres avant de parler alors que je prends à peine le temps d’avaler pour ouvrir ma bouche. Pourtant, c’est moi qui devrait être la gentille petite lady, pas lui… Heureusement que nous sommes au vingt-et-unième siècle ! Les temps ont bien changé, et c’est tant mieux pour moi. Influencée par Aroha, je décide de finir ma bouchée avant de lui répondre, tout sourire.

« Merci ! J’avais faim, et puis c’est pas trop loin de la maison, donc… »

La maison, alias les locaux de l’agence. Bien sûr, je n’y vis pas, mais c’est toujours ainsi que je les appelle.

« Je viens de finir de bosser. Je te raconte pas le calvaire : les costumiers m’ont prise en otage ! J’ai dû attendre qu’ils prennent mes mesures et essayer des dizaines de tenues… j’en peux plus ! »

Et je pousse un profond soupir qui en dit long sur ma lassitude. Cependant, je ne suis pas fatiguée – en fait, je suis surexcitée. Le sport m’appelle : après des heures à devoir rester immobile pendant qu’on s’affairait autour de moi, j’avais terriblement besoin de me dépenser. Mais, avant ça, il fallait bien recharger les batteries – et il n’y a rien de mieux qu’une omelette au riz pour ce faire ! C’est plein de protéines, c’est équilibré et ça coupe vite la faim.

« Mais au fait, si je me souviens bien, t’es mannequin toi, non ? Mais comment tu fais pour supporter tous ces essayages ? »

Franchement, je ne comprends pas comment c’est possible. Moi, à la rigueur, ça va encore : ces prises de mesures et ces essayages sont très rares. Mais lui, il devait en subir presque tous les jours… L'enfer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Popularité : 40
Métier du personnage : Mannequin
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Jeu 27 Aoû - 12:52

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste

Feat Darcie.



Finalement, ça ne me dérange pas qu'elle reste.

On avait remarqué que tu avais faim Darcie pas besoin de nous le dire! Ah oui tu lui avait posé la question ? Oups autant pour moi.
Oui donc elle avait faim et elle était passé par ici car ce n'était pas loin de l'agence...l'agence ? Elle a dit maison pas agence! Ah elle voulait dire agence, ah okay sur ce coup, t'as été malin.
Tu la regarde se lamenter tout en ayant envie de rire, pauvre fille! Elle subit trop d'essayage, un vrai bébé...Quoi ? Je peux pas l'insulter? C'est pas juste...
Bon retournons à nos moutons, tu l'écoutait en silence, pensant qu'elle ne supportait pas ce genre de chose, ce que tu vis tout les jours, et toi-même tu savais qu'elle préférait s'amuser et lorsque l'on chante, on s'amuse car on se laisse emporter par la musique, ce qui lui fallait.
Toi, tu n'as jamais voulu chanter, pourquoi? Bonne question, c'est comme si tu t'interdisais ce petit plaisir, même moi j'en ignore la raison.
Cette fois, elle te posa une question qui te fis rire tout doucement, comment faisait tu pour supporter ça ? C'est vrai quoi ! C'est lourd de faire ça toute la semaine !
Tu te mis à pencher la tête sur le côté, songeur, pensant à beaucoup de choses en même temps, des choses aussi bien bonne que mauvaise.
Tu te mis à fixer Darcie du regard calmement, les mains sur tes genoux et le corps droit, tu lui répondit d'une voix douce:

Eh bien, j'aime beaucoup me déguiser et essayer toutes sortes de vêtements, et puis c'est une partie de plaisir

Oh mais monsieur ne dit pas toute la vérité à ce que je vois ! Pourquoi tu ne lui dit pas ton objectif hein? Pourquoi si tu l'apprécie tant que ça?
Et sans que je m'y attende, tu te mis à baisser la tête et commença à jouer avec tes doigts, tes yeux se voilèrent mais ton sourire tint bon, arrête tu fais flipper là ! On dirait un psychopathe!

Tu sais, il y aussi des choses qui peuvent nous pousser à supporter des trucs atroces, tel est le prix à payer lorsque l'on a un objectif

Tu l'avais murmuré, certes, tu avais la voix calme mais quelque chose avait changé, goût d'amertume emplissait ta bouche, éprouvais-tu du regret à ce moment-là?
Puis, tu te ressaisit, soupirant en passant ta main dans tes cheveux dorés, puis te mis à jouer avec ta robe tout en l'époussetant, un sourire se formait sur tes lèvres:

enfin bon! C'est marrant en tout cas ! J'imagine que chanter doit te faire du bien! Dommage que je n'ai pas eu l'occasion de t'écouter, c'est tout à fait regrettable...

Le pire c'est que tu le pense vraiment, tu sais que vous venez de la même agence? Donc tu pourras toujours aller la voir et m'écouter triple buse.
Tu te mis à siroter ta boisson rafraichissante avec délice, arrête ça ! Lâche toi un peu, les bonnes manières ça peut attendre!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 89
Popularité : 100
Métier du personnage : Chanteuse/Guitariste
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Jeu 27 Aoû - 18:16

Darcie
Aroha



Let's Eat !
A
roha est incroyablement calme. A côté de moi, la pile électrique en manque de sensations fortes, il a l’air d’une statue. Mine de rien, nous sommes tous les deux très différents, à des pôles totalement opposés. Mais nous avons au moins un point commun : notre extravagance. Et on s’entend déjà à merveille, alors que nous venons tout juste de commencer à vraiment nous parler pour la première fois ! Avant, on se disait bonjour en nous croisant dans les couloirs de l’agence, mais je sais qu’à présent, même ça va changer. Aroha aura droit à une franche accolade, rien de moins !

« Eh bien, j'aime beaucoup me déguiser et essayer toutes sortes de vêtements, et puis c'est une partie de plaisir. »

Une partie de plaisir ? Eh ben, on ne doit pas avoir la même définition du mot ‘plaisir’ ! Enfin, je suppose que si les mannequins travaillent avec autant d’acharnement, c’est qu’ils aiment ce qu’ils font. Un peu comme moi j’adore la musique. Quelle chance, tout de même, d’avoir réussi à faire de ma passion mon métier !

« Tu sais, il y aussi des choses qui peuvent nous pousser à supporter des trucs atroces, tel est le prix à payer lorsque l'on a un objectif. »

Les yeux que j’avais baissés sur mon assiette se fixent à nouveau sur le jeune homme. Bien que je ne comprenne pas pourquoi, je remarque que son ton a changé. Une fois n’est pas coutume, je me montre attentionnée et ne rebondit pas sur ses paroles. Je ne veux pas me montrer indiscrète, ayant moi-même des choses à cacher. Et puis, je ne sais tout simplement pas quoi répliquer, peu douée que je suis avec les mots. Par chance, Aroha enchaîne de lui-même :

« Enfin bon! C'est marrant en tout cas ! J'imagine que chanter doit te faire du bien ! Dommage que je n'aie pas eu l'occasion de t'écouter, c'est tout à fait regrettable... »

Un large sourire réapparaît sur mon visage. Il a raison, c’est tout à fait regrettable qu’il ne m’ait jamais entendue chanter ! C’était presque un péché, en fait. Le monde entier devait entendre mes chansons ! Ragaillardie, je rigole doucement en jouant avec mon omelette du bout de ma fourchette.

« C’est clair, y’a rien de mieux que le chant ! ‘Faudra que tu passes au studio d’enregistrement de l’agence un de ces quatre ! »

Il aurait le privilège de m’entendre en live, ce n’était pas donné à tout le monde ! Mais, plus j’y réfléchis et plus je me dis que nos agendas respectifs devaient être tous les deux bien remplis. Ce serait trop beau, qu’il soit libre au moment même où moi je bossais au studio…

« Ou bien… Là je bosse sur mon premier album. Je t’enverrai une copie gratuite, si tu veux ! »

Darcie la Généreuse. Tout sourire, j’imagine déjà le futur succès de mon tout premier disque, qui prouverait au monde entier que j’ai définitivement ma place chez les Anges. Mais il restait du boulot avant de le sortir, et il ne verrait certainement pas la lumière du jour avant quelques mois…
Soudain distraite par le plat d’Aroha, auquel je n’avais pas fait attention plus tôt, j’oublie tous mes projets d’avenir.

« C’est quoi qu’tu bouffes ? C’est bon ? »

Curieuse, j’ai déjà envie de goûter. Heureusement que je ne sais pas de quoi est composée cette étrange soupe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Popularité : 40
Métier du personnage : Mannequin
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Jeu 27 Aoû - 19:20

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste

Feat Darcie.



Je suis content de l'avoir rencontré tiens !

Attention Aroha à ne pas la gêner ! Je te l'avais bien dit que tu avait un regard de psychopathe ! Tu as l'a peut-être gêné ou encore effrayé, ne dit plus jamais de chose comme ça.
Enfin, elle est plutôt sympa finalement, tu ne trouve pas ? Si ?
Finalement, elle te propose de passer au studio d'enregistrement, tu sourit un peu écœuré de ne pas pouvoir lui rendre visite, tu avais pas mal de boulot de ton côté et tu dois te préoccuper de ton travail.
Tu soupir, contrarié et pose tes mains sur la table, et tout d'un coup, elle te proposes de t'envoyer une copie de son album, ton visage s'illumine, tu n'y avait pas pensé, gros bêta.
Tu met ta tête dans le creux de ta main tout en la regardant, une lueur rieuse traversait ton regard rougeâtre.

Oui, se serait super sympa merci !
Ta voix était devenue soudainement aigüe, et souvent cela exprimait ta joie, et un court instant tu ressemblais à un petit enfant, puis tu te ressaisit, un peu gêné de ton comportement, ouais c'est sûr que t'es pas net toi ! c'est bon je la ferme !
Puis elle te demanda ce que tu mangeais, tu coula ton regards vers ton assiette tout en passant ton index sur ta lèvre inférieur et lui dit
Un plat qui a pour nom Busecca, j'en mange tout le temps lorsque je pars en Italie ! Je ne peux jamais m'en lasser

Tu te mordis la lèvre en détournant le regard pour toiser les autres clients du restaurant que tu trouvait assez bruyant et voulait leurs dire de parler moins fort de manière assez impoli, mais tu voulais faire preuve de courtoisie comme tu avais été élevé.
Puis, tu remis à contempler ton plat puis avec hésitation, tu dis d'une petit voix angélique:

Tu veux goûter, je t'assures que c'est bon !

Tu ris tout doucement, et remit tes mains sur tes jambes qui étaient croisés depuis le début, tu attendais la réponse de la fille aux cheveux multicolores patiemment, clignant doucement des yeux:

De plus, je sais que tu es gourmande, si tu voyais ton regard lorsque tu regardes mon plats, tu ressembles à une enfant !

Ton rire sonore retentit mais tu mis vite ta main sur ta bouche, honteux d'avoir rigolé de cette manière ridicule, ouais ait honte crétin !
Mais, elle ressemblait réellement à une enfant et ça te plaisait, elle était vraiment unique cette fille ! ouais vraiment unique.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 89
Popularité : 100
Métier du personnage : Chanteuse/Guitariste
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Jeu 27 Aoû - 20:59

Darcie
Aroha



Let's Eat !
I
l est bizarre, son plat. On dirait une espèce de soupe mais avec plein de machins qui flottent. Je me demande ce que c’est et, honnêtement, je ne saurais pas dire si ça m’a l’air alléchant ou pas. N’empêche que j’ai quand même envie de goûter, juste pour le fun. Comme le test de courage du fugu, vous voyez.

« Un plat qui a pour nom Busecca, j'en mange tout le temps lorsque je pars en Italie ! Je ne peux jamais m'en lasser. »

Ah, c’est italien ? On ne dirait pas… Il faut dire que ma connaissance de la cuisine italienne se limite aux pizzas et aux pâtes. Intriguée, je fixe le plat avec grand intérêt. Je ne fais pas attention aux autres clients, étant moi-même habituée à parler bruyamment quand je suis en compagnie plus bavarde.

« Tu veux goûter, je t'assure que c'est bon ! »

Ah, la tentation… Des étincelles d’espoir se mirent à briller dans mes yeux tandis que je les relevais vers les siens. Soudainement, j’avais faim, très faim, et même ma délicieuse omelette au riz ne pouvait combler mon désir.

« De plus, je sais que tu es gourmande, si tu voyais ton regard lorsque tu regardes mon plat, tu ressembles à une enfant ! »

Hé, comment il ose ?! Il rit, puis il se stoppe, apparemment honteux. Un sourire malicieux se dessine sur mes lèvres. Son rire n’est pas forcément bizarre – d’ailleurs, je ne comprends pas pourquoi il en serait gêné – mais sa honte apparente est une faille à exploiter. Joueuse, je lève ma fourchette pour la planter sur son front, entre ses deux yeux.

« Pfuh ! Tu peux parler ! »

Ma voix est légère, mon ton guilleret. Et, vu qu’il m’y a invitée, je plonge ma fourchette dans son plat pour en planter les dents dans un de ces trucs bizarres qui baignent dans la soupe. La ramenant vers moi, je commence par humer la nourriture avant de la fourrer dans ma bouche. Je ne suis pas habituée au goût, il est assez… particulier. Mais ce n’est pas mauvais pour autant.

« Mouais… Y’a quoi dedans ? »

Je ne suis pas particulièrement intéressée par la cuisine, mais je suis curieuse au sujet des ingrédients du plat, que je ne parviens pas à identifier. Sûrement d’autres saveurs italiennes qui me sont inconnues… Satisfaite, je m’attaque de nouveau à mon omelette.

« Donc, t’as déjà été en Europe ? C’est aussi cool qu’on le dit ? »

Peut-être est-il originaire de là-bas, maintenant que j’y pense. Moi, je ne connais ce continent que grâce aux rumeurs et aux magazines. Tout ce que je connais réellement se limite à mon Océanie natale et mon Amérique adoptive. Ceci dit, ce serait génial, de faire une tournée en Europe…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Popularité : 40
Métier du personnage : Mannequin
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Jeu 27 Aoû - 23:53

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste

Feat Darcie.



Ah...Moi qui pensais que j'allais passer une journée seul, c'est pas gagné.

Cette fille avait quand même voulu goûter ce qui t'avais étonné, moi aussi d'ailleurs, elle avait plongé son assiette dans ton plat sans ton autorisation.
Tu croisa les bras et l'observait d'un regard amusé, examiner le plat, on aurait dit une petite fille qui se prenait pour goûteuse professionnel, ouais t'a que toi qui pensait ça parce que moi...bah je voyais juste une enfant trop curieuse.
Puis lorsqu'elle eu finit, tu l'écouta attentivement, son petit avis te fis rire, elle te faisait penser à ton frère, ton frère...cet imbécile que tu voulais à tout prix sauver de son imbécilité, je sais je ne dois pas le juger mais...c'est vraiment un idiot de première!
Puis, elle te demanda si tu étais déjà parti en Europe, elle voulait sûrement y aller elle, mais toi, ça t'étais égale, mis à part la nourriture, tu n'avais pas de bon souvenirs, tu y était allé pour les voyages d'affaires de ton père et forcément, tu n'avais pas vu grand chose et de ton point de vue, il valait mieux rester chez soi que de partir ailleurs pour rester cloîtré dans une grande maison qui semble vide.
Mais tu préférais ne pas donner de mauvaise vision de l'Europe à ta camarade, voulant qu'elle y aille un jour et qu'elle ait plus de chance que toi.
Tu soupira comme à ton habitude et posa doucement ton regard sur elle, une lueur chaleureuse dans le regard:
Oh tu sais j'étais pas vraiment là bas pour visiter mais ce que j'ai pu voir était assez distrayant alors si tu y vas un jour, prend le temps de visiter !

Tu fis un demi-sourire puis enroula une mèche de tes cheveux autour de ton doigt tout en te redressant, les jambes croisés, tu finis par lui demander d'un ton amical:
Au fait, tu viens d'où si ce n'est pas indiscret? Nous venons tous de pas mal de pays différent, moi je suis originaire d'Australie ! Plus précisément de Sydney

Tu leva les yeux, nostalgique, ta petite vie avec ta tante te manquait et ça tu ne le cachait pas mais pour continuer à avancer, tu te rappelait que jour et nuit, tu t'étais attribué une mission que tu devais accomplir, mais c'est vraiment barbant!
Tu te mis à jouer avec ton verre, le secouant légèrement pour déplacer la petite goutte d'eau qui restait là dedans, le poing sur la joue, fixant sans ciller du regard, le verre, tout en torturant ta lèvre inférieur, arrête tu vas saigner! Non ? Ok.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 89
Popularité : 100
Métier du personnage : Chanteuse/Guitariste
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Ven 28 Aoû - 12:08

Darcie
Aroha



Let's Eat !
I
l aurait pu avoir l’air plus enjoué… Pour quelqu’un qui avait eu la chance de se rendre en Europe, il n’avait franchement pas l’air très emballé. Intriguée, je me contente de l’observer en mâchouillant un bout d’œuf cuit. Intriguée, mais surtout très curieuse. Je me reprends à me souvenir des nombreuses photographies des monuments italiens qui parsèment les magazines people. Il n’est pas rare que les célébrités aillent passer leurs vacances là-bas… Un jour, mon tour viendra !

« Oh tu sais j'étais pas vraiment là bas pour visiter mais ce que j'ai pu voir était assez distrayant alors si tu y vas un jour, prend le temps de visiter ! »

Ah bon ? Il n’avait pas pu visiter ? C’était nul ! A quoi bon se trouver en Europe si ce n’est pas pour jouer les touristes ? Enfin, il n’avait sûrement pas eu le choix. Peut-être n’y avait-il été que pendant son enfance… parce que maintenant que j’y pense, Aroha est plus jeune que moi. Ce qui veut dire qu’il faut que je me souvienne de ne jamais lui proposer d’alcool…

« On aura qu’à y aller ensemble ! Comme ça, on pourra visiter comme on voudra ! »

Et je lui sers un sourire éclatant. Peut-être que quand nous serions plus connus… Sauf si l’agence organisait un voyage… Bon, d’accord, je ne suis plus à l’école, il faut que j’arrête de rêver. Les voyages avec les potes, c’est fini !

« Au fait, tu viens d'où si ce n'est pas indiscret? Nous venons tous de pas mal de pays différents, moi je suis originaire d'Australie ! Plus précisément de Sydney. »

Cette fois, c’est moi qui réagis au quart de tour. N’en croyant pas mes oreilles, je me lève d’un bond, excitée au possible. Les autres clients du restaurant doivent vraiment penser qu’on est tarés, Aroha et moi, à sauter comme ça – mais c’est le moindre de mes soucis.

« Sérieux ? Sérieux ?! »

Je commence à avoir mal aux joues à force de sourire comme ça. Mais c’est plus fort que moi et, n’étant pas du tout calmée, je me penche un peu en avant pour m’exclamer :

« Moi aussi ! Je suis australienne ! »

Soudain très fière de mes origines, je me laisse retomber sur ma chaise en ne quittant pas le blondin des yeux. Ça pour une coïncidence…

« C’est dingue comme le monde est petit ! Bon, moi je ne viens pas de Sydney, mais quand même ! »

Maintenant, j’avais envie de tout savoir de la vie de mon ami : pourquoi avait-il quitté l’Australie et quand l’avait-il fait, comment s’était-il retrouvé à Miami, ce qui l’avait poussé à rejoindre l’agence… Tout m’intéressait ! Et, des étoiles dans les yeux, je ne le quittais pas du regard. Il avait sûrement saisi ma curiosité et ma joie. Quant à savoir s’il satisferait mes questionnements ou s'il changerait de sujet… c’était une autre histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Popularité : 40
Métier du personnage : Mannequin
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Ven 28 Aoû - 20:29

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste

Feat Darcie.



Dit donc, elle à l'air excitée mais pourquoi ? C'est mon imagination ou...
Non tu as tout as fait raison Aroha, elle est même tellement excitée qu'on à l'impression qu'elle va sauter et nous faire passer encore plus pour des fous, faut vite la calmer ! On a juste dit qu'on venait d'Australie, elle aime l'Australie ou quoi ? Pourquoi autant ?
Ses yeux brillait et cela te perturbait, moi aussi ça me perturbait, elle était vraiment bizarre cette fille faut que tu t'éloigne d'elle ! Bon...ok j'arrête...
De plus, elle t'as proposé d'aller en Europe avec elle, tu te dit que ça pourrait être amusant mais il faudrait déjà que vous réussissiez à trouver un jour, ce qui pourrait être difficile avec ton travail à moins que...

Cette fois, tu crus que tes oreilles te jouait des tours lorsqu’elle te dit qu'elle était australienne, tu pris une mine surpris, et tu avais écarquillé les yeux, la bouche entrouverte tu restait sans rien faire, ton regard posé sur ta camarade.
Tu souris, toujours perturbé de ce que u venait d'entendre, tu n'aurais jamais pensé qu'elle l'était, c'est normale qu'elle était si enthousiaste.
Tu passa sa main sur ta joue, la massant doucement tout en disant:

Oh heu...c'est étonnant , je ne l'aurais jamais cru, c'est vraiment amusant tiens

Elle ne venait pas de Sydney, mais d'où ? ça tu te le demandait, en plus elle te regardait bizarrement et tu avais senti qu'elle voulait en savoir plus sur toi, c'était presque gênant pour toi, pauvre andouille !
Tu détourna le regard tout en balançant tes jambes, tu fit un petit rire nerveux puis tu toussas pour parler, quelles étranges manière tu as mec !

Et bien heu...je suis né à Sydney dans une famille aisé et vraiment pas très chaleureux avec les autres et moi...
Tu hésitais à lui confier ce genre de truc ? était-ce vraiment bien ? tu te le demandait.
Tu inspira à fond puis repris:
Mon frère est une star lui aussi et ça lui ait monté ça lui ait monté à la tête et j'ai envie qu'il redescend sur terre et la seule façon d'y parvenir c'est de lui faire de l'ombre, voila pourquoi je suis venu ici et j'ai rejoins notre agence pour la raison que c’est celle que je préfère, si je dois entrer dans une agence, mieux vaut que j'entre dans celle que j'aime non ?

Tu ris tout en gesticulant sur place, on pouvait se demander si tu avais un truc dans le corps, non t'étais juste gêné de lui raconter tout cela, mais il fallait bien que tu en parle à quelqu'un non ? et puis elle, elle était gentille, enfin ça c’est TON point de vue.
Puis tu te pencha vers elle, une question trottait dans ta petit tête:

Et toi ? pourquoi t'es venu ici ? ça te plaisait plus l'Australie ? en tout cas je suis à la fois surpris et heureux que tu le sois, c'est étrange quand même les coïncidences de la vie...

Tu joignis tes mains en penchant la tête sur le côté pour l'observer avec les yeux grands ouvert et ça je peux dire que c'est flippant.
Cette fille avait quand même voulu goûter ce qui t'avais étonné, moi aussi

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 89
Popularité : 100
Métier du personnage : Chanteuse/Guitariste
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Sam 29 Aoû - 20:27

Darcie
Aroha



Let's Eat !
A
u fond, je ne voulais pas le mettre mal à l’aise et fourrer mon nez là où il n’avait pas sa place, mais c’était plus fort que moi : j’étais curieuse. Le pire, c’est que j’aurais pu mal le prendre, s’il avait décidé de ne rien me dire – alors qu’il aurait été dans son bon droit. Au début, Aroha semble hésiter et tourne un peu autour du pot.

« Oh heu...c'est étonnant , je ne l'aurais jamais cru, c'est vraiment amusant tiens. »

C’est vrai que mon origine ne se lisait pas sur mon visage. Tout était tellement trafiqué chez moi (cheveux, yeux, tout le reste) qu’on n’y retrouvait plus les traits typiques des gens de l’Océanie. Et puis, de toute façon, je n’avais jamais été vraiment typée… Mais lui non plus n’avait pas spécialement l’air australien. Et pourtant !

« Et bien heu... je suis né à Sydney dans une famille aisée et vraiment pas très chaleureuse avec les autres et moi... »

Il hésitait, il avait du mal à parler – ça se voyait comme le nez au milieu de la figure. Un peu soucieuse quant à son bien-être, je me gardai bien de l’interrompre et l’encourageai à continuer dans le silence le plus complet. Un exploit, pour une fille comme moi.

« Mon frère est une star lui aussi et ça lui est monté à la tête et j'ai envie qu'il redescende sur terre et la seule façon d'y parvenir c'est de lui faire de l'ombre, voilà pourquoi je suis venu ici et j'ai rejoint notre agence pour la raison que c’est celle que je préfère, si je dois entrer dans une agence, mieux vaut que j'entre dans celle que j'aime non ? »

Le rire qui suivit fut gêné et le pauvre garçon se tortillait dans tous les sens. Pour le coup, je me suis sentie mal : j’avais un peu l’impression de lui avoir forcé la main. Mais Aroha sut me rassurer en me posant, à son tour, quelques questions.

« Et toi ? Pourquoi t'es venue ici ? Ca te plaisait plus l'Australie ? En tout cas je suis à la fois surpris et heureux que tu le sois, c'est étrange quand même les coïncidences de la vie... »

A mon tour de déballer mon sac… Je me remis à sourire, heureuse qu’il me fasse assez confiance pour me raconter sa vie. Mais moi, j’avais du mal à parler de ma famille. J’en avais un peu honte, admettons-le. Cependant, je ne pouvais pas me résoudre à garder les lèvres closes – il avait eu le courage de me parler, à moi de prouver que je savais être brave, moi aussi.

« Moi aussi, je suis contente de retrouver un compatriote aussi loin de notre terre natale ! »

Je chipotai un peu mes couverts et pris une nouvelle bouchée – j’avais presque fini, tiens. Décidément, je n’aurai pas vu mon repas passer… Mais il aura été plein de joie et d’étonnants rebondissements, et d’autres déjeuners de ce genre me plairaient beaucoup. Prête à dévoiler un peu de mon passé, je pris la parole, plus calmement que d’habitude :

« Tu as bien fait de choisir les Anges – ensemble, on va lui faire une ombre incroyable, à ton frangin ! fais-je en souriant, sûre de moi. En ce qui me concerne, je suis née à Hobart. J’étais une petite fille exemplaire, jusqu’à ce que je fasse ma crise d’ado’ et que je me rebelle. J’étais devenue fan de rock, et mes parents détestaient ce genre de musique… Dès que j’ai eu dix-huit ans, je me suis barrée, et voilà le résultat ! »

Beaucoup diraient, à mon apparence, que ma crise n’était pas terminée. Pourtant, les heures troubles de la tempête qui avait fait rage à mes seize ans étaient bel et bien terminées. Il n’en restait plus que des vestiges, témoins d’un passé que je ne voulais pas oublier. Mes cheveux, par exemple : je les avais colorés quelques jours après mon arrivée à Miami. Et je ne l’avais pas fait sur un coup de tête – mes cheveux représentaient la mort de mon ancienne vie et la naissance de la nouvelle. Un baptême, en quelque sorte.

« Des fois, l’Australie me manque, mais j’adore Miami. Peut-être que j’y retournerai une fois de temps en temps, mais je compte bien faire ma vie ici ! »

Et je souris de plus belle, sincèrement ravie d’avoir trouvé ma place dans une ville aussi grouillante de monde que Miami.

« Et toi, tu comptes retourner à Sydney, une fois que t'auras eu ton quart d'heure de gloire ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Popularité : 40
Métier du personnage : Mannequin
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Sam 29 Aoû - 22:42

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste

Feat Darcie.



Je l'est peut-être gêné...

Sans doute, a te tortiller sur place et avec un rire de gros bêta, tu as dû la rendre mal à l'aise.
Ce qui m'étonne toujours c'est que tu ais pu te confier à elle, tu es pourtant d'une nature réservé et tu laisses souvent les autres se poser des questions sur ta misérable vie, à croire que cette fille a un don, ce qui ne m'étonnerait pas.
Lorsqu'elle répondit à ta question, tu l'écouta avec attention, les sourcils froncée alors que tu n'étais pas contrarié, c'est juste qu'elle t'étonnais surtout au moment où elle te dis qu'à une époque, c'était une fille sage.
Tu ris un peu après en entendant la suite, la crise d'adolescence, tu aurais dû t'en douter qu'elle avait changée à cause de ça, en réfléchissant, tu te demandais si tu l'avais faite, possible en tout cas tu ne t'en es pas rendu compte, ce qui te frustrait un peu.

Tu observais aussi le moindre ses gestes sans t'en rendre compte, comme subjugué par sa manière de manger, tu n'avais jamais comme ça, tes parents trouvaient cela trop provoquant, mais dans quoi tu ne savait pas, mais tu te devait de leur obéir.
Ce que tu trouvais touchant, c'est qu'elle te réconforte à propos de ton objectif et qu'elle aussi se confiait à toi, ce qui n'est pas facile à faire, ou peut-être que pour elle, ça l'est, tout le monde n'est pas comme toi après tout.

Tu te redressa un peu plus lorsqu'elle te demanda si tu retournerais en Australie, un peu étonné, tu arqua un sourcil, peut motivé à réfléchir à cela vu que tu devais faire cogiter ton cerveau.
Tu passa la main dans ton cou, le regard soudainement fatigué, puis tu dis d'une voix rauque:

Honnêtement je ne sais pas, j'aime l'Australie mais bon...il y a pas mal de choses qui pourrait me donner l'envie de rester ici à tout jamais mais...vraiment je ne sais pas

Tu redirigeais ton regard vers ton amie lentement, exaspéré à l'idée de devoir une nouvelle fois, te coltiner tes parents si tu repartais là-bas, mais mec...y'a ta tante...

Tu soupira en poussant ton assiette de la maison, doucement, songeur.
Puis, tu tiras sur le bas de ta jupe, le regard levé au ciel, et tout en le regardant, tu demanda à Darcie:

Dis Darcie, ta famille ne te manque pas? Ils savent au moins que tu es à Miami

Ta voix était devenue sérieuse, tout comme ton regard, milles question se bousculaient dans ta tête, mais la principale: Tes parents, te manqueraient ils si tu restais ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 89
Popularité : 100
Métier du personnage : Chanteuse/Guitariste
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Dim 30 Aoû - 13:48

Darcie
Aroha



Let's Eat !
M
a question, que je pensais innocente, était apparemment sujette à la réflexion. Aroha parut réfléchir avant de me répondre avec lassitude :

« Honnêtement je ne sais pas, j'aime l'Australie mais bon... il y a pas mal de choses qui pourraient me donner l'envie de rester ici à tout jamais mais... vraiment je ne sais pas. »

Le pauvre semblait en proie à un dilemme. Il était sûrement de ceux qui réfléchissaient avant d’agir et qui pesaient le pour et le contre – chose que je ne prenais pas la peine de faire. Saute d’abord, réfléchis ensuite ! Quand il fallait faire un choix, je le faisais sans discuter, parfois de façon précipitée. Et puis, j’en observais les conséquences sans en retenir de leçons – bonnes ou mauvaises, je faisais tout mon possible pour ne pas m’en préoccuper.

« Dis Darcie, ta famille ne te manque pas ? Ils savent au moins que tu es à Miami ? »

Le calme était tombé sur notre table. Beaucoup moins excitée qu’au début du repas, je laissai couler quelques secondes avant de répondre. Mon ami était un être rêveur, un peu comme s’il n’avait jamais les pieds sur terre – pourtant, il semblait très soucieux des problèmes qui le poursuivaient. Étrange…

« C’est vrai qu’on est un peu en froid, mais pas au point de leur cacher où j’habite ! Oui, ils savent que je suis à Miami. »

Je souris doucement, repensant à ma famille. Mes parents, mes frères… Oui, on s’était écartés, mais on ne se détestait pas pour autant.

« J’ai quatre grands frères. Ce sont surtout eux qui me manquent – mais bon, chacun fait sa vie, c’est comme ça ! »

Et c'était très bien comme ça. Mes frères, eux, me soutenaient à cent pour cent. Je recevais souvent de leurs nouvelles via les réseaux sociaux, et ils me poussaient à devenir la meilleure rockeuse de tous les temps. Ils avaient foi en moi, comme quand nous étions petits. Voilà une belle chose qui n'avait pas changé...

« Et puis, même si j'avais voulu disparaître de la vie de mes parents, je n'aurais pas pu ! Bientôt, ils entendront parler de moi sur toutes les chaînes de télévision ! »

Je ris doucement, rêvant de ma prochaine popularité. La presse australienne ne manquerait sûrement pas de m'accaparer - une fille du pays devenant une star en Amérique, c'était une mine d'or, pour les journalistes !
Ayant terminé mon plat, je repoussai mon assiette et croisai mes bras sur la table, faisant fi des bonnes manières.

« En tout cas, j'suis super contente d'avoir pu te parler ! Si jamais t'as besoin d'aide pour quoi que ce soit, n'hésite pas à m'appeler. T'es mon bro ! »

Oui, je sais, je m'attache rapidement aux gens. Et, en sa qualité de célébrité angélique, Aroha avait tout pour que je l'adopte en tant qu'ami, c'était inévitable. Me saisissant d'un stylo dans mon sac, je gribouillai rapidement mon numéro de téléphone sur une serviette en papier, avant de la glisser vers le mannequin.

« N'hésite surtout pas, hein ! Je sais pas si on aura beaucoup l'occasion de se revoir à cause de nos agendas de stars trop overbookées, mais 'faut qu'on reste en contact ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 28
Popularité : 40
Métier du personnage : Mannequin
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Ven 18 Sep - 18:21

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste

Feat Darcie.



Moi aussi je suis content de l'avoir connu

C'est vrai que tu à l'air de l'apprécier, en même temps elle est sympa, joyeuse et marrante, y'a de quoi l'aimer.
Plus tu l'écoutais, plus tu devenais de plus en plus curieux, même si tu l'étais déjà au départ, elle était en froid avec sa famille mais elle ne leurs cachait pas pour autant là où elle habitait, contrairement à quelqu'un que je connais vraiment bien, ne te sens surtout pas visé hein ?
Tu l'observais avec grand intérêt et remarqua qu'elle fut légèrement rêveuse au bout d'un moment, et c'est normal après tout.
Lorsqu'elle te dis qu'elle avait quatre grands frère, tu ne fus pas surpris, tu la voyais bien en avoir, en plus ils lui manquait, tu la jalousa sur le moment, toi aussi tu aurais voulu ressentir ça pour ton frère hein ? Non, OK.
Le fait qu'elle se confie à toi t'embauma légèrement le cœur, c'était une preuve de confiance, et ça tu aimais, même si elle te le prouvait depuis le début, mais bon tu es lent pour un paquet de truc.
Lorsqu'elle eut fini son plat, elle te dit que tu pouvais l'appeler et que tu était son "bro" ce que tu n'avais pas compris, cherche un peu, t'es pas si nul que ça, si ?Brother ! Tu as compris c'est un bon début.
Ton cœur fit un bond, pourquoi, on sait pas, c'est sans doute ce qu'elle venait de te dire.
Elle nota son numéro sur une serviette en papier ce qui te fis ricaner tout doucement et te le donna et tu le pris avec plaisir.
Ce qu'elle te dit ensuite te refis rire, c'est ce qu'elle te dis par la suite, c'est sur que tu était chargé, mais tu pourrais discuter quand même avec elle !
Tu mis le numéro dans la petite poche de ta robe et regardait Darcie amusée:

-Merci ! Mais ne t'inquiètes pas malgré mon agenda chargé, je me donnerai quand même la peine de t'appeler.
Tu toussa légèrement et bus de dans ton verre lentement, puis tu posa ton verre sur la table et lui dit:

Mais je pense qu'entre nous deux c'est moi qui ait l'agenda le moins chargé, non j'en suis carrément sûr en fait ! Surtout avec tes essayages

C'est vrai ça, toi tu as juste a essayer et poser, elle chanter et essayer, sachant que ce n'est as une partie de plaisir les essayes, de son point de vue.
Tu essayas de te retenir de rire, tu imaginais sa tête lors des essayages, moi aussi, dommage qu'on y soit pas à ces moment-là






HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 89
Popularité : 100
Métier du personnage : Chanteuse/Guitariste
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha Sam 26 Sep - 1:39

Darcie
Aroha



Let's Eat !
I
l prend le numéro, le place dans une poche de son adorable robe – et c’est suffisant pour me faire sourire une nouvelle fois. Y’a pas à dire, je l’adore, ce gars ! Dire que je me croyais excentrique… Mais regardez-le, à siroter sa boisson comme si de rien n’était, dans sa petite robe bleue toute choupinette !

« Merci ! Mais ne t'inquiète pas, malgré mon agenda chargé, je me donnerai quand même la peine de t'appeler. »

Je rigole doucement et acquiesce, ravie de savoir qu’il n’allait pas m’oublier.

« Mais je pense qu'entre nous deux c'est moi qui ai l'agenda le moins chargé, non j'en suis carrément sûr en fait ! Surtout avec tes essayages. »

Je ris avec lui, me remémorant ces horribles essayages. Mais, en toute honnêteté, j’ignore si je suis plus occupée que lui – certes, j’ai mes répétitions de chant et de guitare, sans oublier les tournages de mes clips, les essayages de costumes et les rares concerts en live… Mais son métier à lui ne devait pas se résumer à deux-trois shootings photo, si ?

« Ça, j’en sais rien… Mais bon, on trouvera toujours un moyen de se parler ! »

Au pire, je trouverais toujours un moyen de le kidnapper dans les couloirs de l’agence pour le garder pour moi toute seule… Hé, ne rigolez pas, je suis sérieuse ! Croyez-moi, on ne sait jamais de quoi je suis capable… Et puis, ce ne serait pas la première fois que ça arriverait – kidnapper mes amis, je le faisais souvent (et ça m’arrivait aussi, quand les rôles s’inversaient).

« Bon, il faut que j’y retourne… J’ai rendez-vous avec l’équipe de tournage de mon prochain clip, ‘faudrait pas que je sois en retard ! »

Je me lève déjà, posant un billet sur la table pour régler ma consommation. Faisant un signe de la main à mon ami aux cheveux d’or, je lui lance en m’éloignant, sourire aux lèvres :

« A la prochaine ! »

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha

Revenir en haut Aller en bas

Le restaurant, ou l'art de se taper l'incruste | Aroha

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» PAS: Inauguration d’un restaurant communautaire à Delmas
» Envie de taper sur quelque chose
» Ouverture d'un restaurant sur la Lune...
» Assassinat au Navire-Restaurant "Le Baratie" [mission]
» Restaurant : « Le Chien Fou ! »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rising Stars  :: Greater Miami & The Beaches :: Coral Gables :: Miracle Mille :: Restaurants & Bars-