Partagez|

Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Messages : 4
Popularité : 0
Métier du personnage : Produtrice/Scénariste de cinéma
MessageSujet: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Lun 5 Oct - 0:10


A young screenwriter gives a wonderful life • WOODS DOROTHY

☆ informations  ;
♛ ; NOM : Woods
♛ ; PRÉNOM : Dorothy
♛ ; AGE : 19 ans

♛ ; DATE DE NAISSANCE : 9 juin.
♛ ; LIEU DE NAISSANCE : Montréal, Canada
♛ ; ORIGINE(S) : Française • Néerlandaise

♛ ; ORIENTATION SEXUELLE : Hétérosexuelle depuis toujours ~
♛ ; SITUATION AMOUREUSE : Forever alone ~

♛ ; MÉTIER : Productrice/Scénariste cinématographique (Actrice caché)
♛ ; AGENCE : A déterminer encore ~
♛ ; SITUATION FINANCIÈRE : Fille à papa qui obtiens un budget immense pour des idées farfelues !
♛ ; OBJECTIF DANS L'AGENCE : Réaliser toute sorte de films en tout genre !

♛ ; AVATAR : Levy McGarden • FAIRY TAIL



Bonjour Dorothy Woods. Acceptes tu de te livrer à notre interview sans tabou ?
- Ce sera avec joie de vous racontez toutes mes histoires farfelues ! Commencez, je suis prête !

• Quelle(s) agence(s) voudrais-tu rejoindre et pour quelle(s) raison(s) ?
- Très bonne question mon cher ! Et bien j'ai choisi cette agence car je pense que c'est l'une des seuls qui aurait les moyens que ce soit financiers, mains d'oeuvres et talents, qui pourront satisfaire mes productions, mes idées folles de scénario ! Bien sur après Hollywood, mais bon... j'aime Miami et j'y resterais !

• Maintenant, décris nous un petit peu ton physique pour que nos auditeurs puissent en savoir plus. De quel couleur(s) sont tes cheveux ? Tes yeux ? Ta peau ?
- J'avoue que ça serait plutôt bien de savoir à quoi je ressemble, moi future productrice internationale ! -c'est bien mon rêve oui- C'est d'ailleurs bien dommage qu'on mette seulement en credits nos noms et pas nos têtes...
Alors pour les curieux, je serais celle qui se faufilera comme un serpent dans tout le studio ! Car oui, je suis toute petite et fière de l'être -ou pas- ! Je ne mesure que un mètre cinquante-et-un, un petit corps pour un grand esprit. Heureusement pour moi, je reste fine comme une enfant.
Quand à ma peau, toute fraîche, toute rose vers le beige ! Elle varie seulement mon humeur. Mes cheveux, toujours ébouriffé héhé... sont tous bleus parce que ça me définit bien ! J'essaye toujours de sortir du lot, en plus comme la plupart du temps on me voit pas avec ma petite taille, cette coloration est géniale pour me faire remarquer ! Mes yeux marrons à l'original et ma poitrine... Vous n'avez pas à le savoir !

• De ce fait, quel est ton style vestimentaire ?
- Et bien, je dois vous avouez qu'il m'arrive souvent d'être en retard ou de me pressez, donc je prend toujours la première chose qui me tombe dessus, donc on va dire que parfois je suis un peu bordélique... Je ne fais pas très attention à mes affaires mais lorsque je fais les courses, je prend le plus souvent des vêtements plutôt confortable, des vêtements pas trop large pour ma taille et des choses très cute ~

• As-tu un signe particulier que tu voudrais faire partager avec nous ?
- Bonne question encore... mais je crois pas avoir d'autres choses à dire à part, ♪ les produits laitiers sont nos amis pour la vie ♫ ! FAUX ! Enfin, peut-être pour vous, mais en tout cas, je garantie que j'ai horreur du lait ! -ce qui explique ma petite taille-

• Dis moi quelles sont tes qualités, au moins 6.
- Oulah... six ça fait beaucoup, mais je pense trouver ça si je réfléchis bien ! Déjà entant que scénariste, je suis très ambitieuse, car oui ce métier n'est pas de tout repos, il en faut beaucoup pour finir un projet énormissime, que ce soit d'écrire l'histoire, le mettre en oeuvre pour en faire un film ensuite, le choix des castings et le tournage... c'est beaucoup de boulot... D'ailleurs, dit scénariste, dit histoires, donc dit créativité. Oui, je possède une infinité d'idées de scénarios ! D'ailleurs, c'est ce que je préfère dans mon métier, rêver. Je faisais déjà ça à la maternelle ! J'ai d'ailleurs tendance à être perfectionniste sur les bords lors de mes choix d'acteurs, j'essaye toujours de reproduire exactement ce que je me suis imaginé dans la tête. J'ai d'ailleurs tendance à faire exploiter mon personnel huhu ~ !
Si on laisse de côté la vie professionnelle... Quand les gens me rencontrent pour la première fois, il détecte quelque chose de très fréquent chez moi : je suis très expressive. Mon visage se dessine facilement quand il s'agit de m'exprimer. C'est surement à force de regarder des dessins animés -encore aujourd'hui-... En tout cas, on me verra toujours avec le sourire aux lèvres car je pense toujours à positiver ! Dès qu'on me connais plus ou dès que je connais une personne qui pour moi est devenue mon ami, je deviens très affective avec celui-ci, donc si dans les couloirs je vous considère déjà comme un ami, attendez-vous que l'on vous saute dessus !
Enfin, un dernier point, je me considère comme très curieuse et j'adore découvrir des nouvelles choses et des passions ce qui me donne un planning plus que chargé, car quand j'entame quelque chose je l'exploite à fond pour connaître tous ces secrets pour peut-être parfois écrire un nouveau film donnant un script sur son sujet. C'est parfois intéressant et les gens croient que je suis intelligente, ce qui est le cas -ou pas- !

• Et tes défauts, tu en as forcément : 6 au minimum !
- Effectivement, je pense en avoir plein héhé... Non pas que je suis pessimiste, mais plutôt réaliste. De plus, je vous cache pas que je suis fière de ce que je suis et je ne regrette pas d'avoir ces défauts-là !

Par commencer, en tant que fille à papa -car oui je le suis-, je suis extrêmement dépensière ! Je veux toujours le meilleure pour mes réalisations, pour que tout soit parfait ! Bien entendu, au quotidien, je suis quand même pas du genre à vouloir une Porsch, des diamants, non non... Je suis certes dépensière, mais je suis plus le genre de personne qui achète beaucoup pour moins chère, que peu pour plus chère... On est d'accord que c'est stupide !
Ensuite, je peux parfois être très têtue lorsque je veux absolument quelque chose ou faire quelque chose. Oui, c'est prouvé, quand on est déterminé, tout est possible. Regardez Pokemon ! L'enfant de 10 ans part de la maison pour suivre son rêve ! Bon... après chacun son éducation hein.
Au fil de cette interview, vous avez dû découvrir mes tics et mes citations enfantines... Car oui ! Je suis encore une gamine et fière de l'être ! Etant expressive, j'adore sauter de joie comme un enfant, chouiner comme un enfant et bouder comme un enfant. Je vous jure que j'ai regretté lorsque j'ai eu 18 ans, l'âge entre parenthèses adulte... Bon après, je n'ai pas non plus un âge mental de 5 ans. Je sais me tenir quand je le veux, mais il est vrai que parfois on retrouve beaucoup ce côté dans ma personnalité hé hé. J'adore aussi me plaindre quand rien ne va, quand je suis très stressé par le boulot, mais jamais ça va très loin et malgré ça, ça ne m'empêche d'affronter mes difficultés !
D'ailleurs en parlant de stress, il est vrai que je panique beaucoup. Surtout, lorsque je suis devant le public ! Bien qu'on croit que je suis toujours sur de moi parce que je positive, ce qui n'est souvent pas le cas, je fais une crise d'angoisse lorsqu'il s'agit de monter sur scène, car en vrai je suis très timide... Comment j'ai fais pour en arriver là ? Bonne question. En fait, je suis une âme sensible ~

Au final, je n'ai pas vraiment de points forts pour que les vrais adultes m'apprécient, mais il faut pas croire qu'au studio, je ne bosse pas. Non, lorsque je m'y met, je suis très concentré, voir parfois très sévère envers le personnel et directe. Je peux recaler quelqu'un avec un grand sourire, sans problème, donc gare aux apparences. Mais je suis gentille quand même hein !  ~ -ou pas-
Sur ce point d'ailleurs, lorsque quelqu'un me contrarie, je ne m'énerve pas, mais je lui réserve mille et une surprises. Quand je dis surprise, c'est vraiment surprise. Entre faire une expérience de saut à l'élastique en haut d'une barre pour les projecteurs en attachant seulement le pied et épiler soigneusement à la cire froide les poils des jambes, on voit déjà quel genre de surprise, on peut d'attendre lorsque je suis à bout. Bien sur tout ça avec le sourire !

• Nous connaissons presque tout de toi ! Peux-tu nous en dire plus concernant tes hobbys et passe-temps ?
- Des hobbys ? J'en ai plein ! J'adore m'intéresser à tout et n'importe quoi, c'est toujours fun ! Entre le karaté, le cyclisme, la randonnée, la basse, je suis souvent réservée pour mes vacances ! mes premières passions restent l'écriture et la lecture ! J'adore lire, c'est comme ça qui m'est venue l'idée d'être ce que je suis aujourd'hui lorsque j'étais petite. Pareille pour l'écriture, c'est à force d'écrire des fan-fictions ou des romans ! Sinon, j'adore beaucoup cuisiner, surtout pour tester des nouvelles recettes sympas à faire !
Quand aux passes-temps, j'aime bien faire des mauvaises blagues à des amis, sortir, visiter des lieux atypiques et surtout m'occuper de mon hérisson ♥ ! Oui j'éduque bien un hérisson chez moi ! Il est tout choupinou, il n'a que 3 mois et il s'appelle Clemy ~

• Au fait, tu as des habitudes  ? bonnes ou mauvaises, c'est pas grave si elles sont mauvaises, héhé~.
- J'ai tendance à oublier des choses donc il m'arrive parfois d'avoir deux rendez-vous sur le même créneau, donc je finis souvent par pauser un lapin à quelqu'un. Je le fais pas exprès hein, mais voilà quoi. Après lorsque je suis sur quelqu'un, quand il devient une victime de mes blagues, bah je peux devenir lourde et ça je ne le remarque pas du premier coup, donc faut me le dire !
Lorsque j'ai une idée en tête ou je suis concentrée aussi, j'ai tendance à pas répondre aux gens, c'est chiant mais c'est comme ça héhé ~
Et surtout, je ne tiens absolument pas à l'alcool !

• Raconte nous (un peu) ton histoire et pourquoi tu veux devenir une star trop famous !
- Alors là, je pense avoir plein de choses à dire, mais je ne crois pas non plus que ma vie est très extraordinaire... Je suis certes très enjouée par tous ce qui m'entoure mais je ne pense pas non plus que c'est quelque chose d'incroyable... Bien que pour moi c'est incroyable ! Bref, alors alors, par où commencer...

Déjà je suis née au Canada, oui le pays du sirop d'érable ! Un pays merveilleux d'ailleurs avec les caribous, mais malheureusement pour moi je n'y suis pas resté longtemps. A ma naissance, mon père s'est vite dépêcher de partir pour des raisons professionnels. Encore aujourd'hui, il se dépêche toujours, car étant un homme d'affaires, on le sait tous hein, "le temps c'est de l'argent". Il voyage beaucoup dans le monde entier, donc il n'est pas souvent à la maison. Quand à ma mère, lorsque j'étais jeune, je ne la connaissais pas. Je pense même ne jamais l'avoir vu à cet époque. Mon père me disait sur un ton dur qu'elle nous avait abandonné moi et mon frère. C'est triste hein ?
Ah oui ! J'ai un frère aussi, c'est mon ainé ! Le même caractère de cochon que mon père celui-là, mais avec moi il est tout tendre ! ~ Lui connaissait ma mère, donc il me racontait parfois des histoires sur elle. D'après lui c'était une femme fantastique, douce et chaleureuse, mais qu'elle n'était pas de bonne entente avec mon père car tous les deux n'étaient jamais libre et mon père étant très possessif, n'aimait pas que ma mère rentre tard. Il était pas si bien placé pour parler, je dois dire hein ! Enfin bon, c'était pas tellement la joie, mon frère en souffrait à chaque fois que ces deux-là se disputent... J'aurais aimé être là pour lui faire un gros câlin, mais j'étais encore pas née.

Lorsque je suis arrivé, on est donc parti à Amsterdam, -car mon père est d'origine néerlandaise hein- où j'ai fais presque toute ma scolarité. J'étais, on peut le dire, un rayon de soleil ! J'étais un enfant comme les autres, mais qui souriait tout le temps et qui adorait faire des bêtises. On peut dire que j'étais assez turbulent héhé ! Les seules fois où je restais tranquille c'était devant la télé et lorsqu'on me mettait un film. J'étais tellement éblouie par cette petite boite qui diffusait des images que c'est comme ça que j'ai décidé de devenir scénariste. Vu comme ça, c'est très niais, mais pour être honnête, la première fois que j'y ai pensé, c'était seulement comme toutes paroles d'enfants, ça ne tenais pas la route. En effet, mon passage professionnel jusqu'à maintenant est bien plus floue. Déjà au collège, je ne pensais pas vraiment à ce que je voulais faire donc j'ai pris une voie générale pour le lycée, mais n'étant pas très douée pour les études... J'ai du rapidement trouver une nouvelle idée car mon père voyait bien que l'idée ne me plaisait pas. Moi devenir femme d'affaires ? Jamais ! Vu comment je peux être bordélique, c'est pas possible...

A la fin de l'été de cette année, mon père nous a amené aux États-Unis pour des vacances... Enfin des vacances à longues périodes, car il avait rencontré une femme là-bas. Bien sûr vous connaissez la suite, mariage, déménagement et tout le tralala. D'ailleurs, cette femme avait aussi déjà des enfants, deux filles et un garçon. On peut dire que c'était un changement brutal pour mon frère et moi qui nous nous étions habitué à rester que deux dans la famille. On a du connaitre les joies et les malheurs de la famille nombreuse. Pour moi, cela me dérangeait pas, au contraire, nos journées étaient plus fun. Grâce à eux, je me suis mise à la cuisine parce que bon, tout les midis, nos parents travaillaient donc étant l'ainé avec mon frère, on a du se taper les corvées. C'était cool s'essayer s'aspirer le plus petit. Il y avait juste mon frère qui était la cible des enfants et il se disputait souvent avec eux, mais bon c'était pas méchant.

Après tout ça, au niveau de mes études est un peu parti n'importe comment. Étant donné que j'ai changé de pays, niveau papier étranger, c'était très long et lorsqu'on devait choisir l'école, c'était encore pire. Pas à cause de l'administration, non, mais plutôt de l'intégration. Toute la famille se trouvait dans le même établissement à Orlando, moi j'étais au collège avec ma soeur et mon grand frère au lycée. A cet époque, j'avais encore du mal avec l'anglais. J'ai du mal dans toute les langues. J'étais celle un peu exclue voir celle qui était la boniche de service. J'avoue que je ne comprenais pas trop ce que les gens voulaient de moi, donc lorsqu'on me demandait quelque chose qui était censé être de la méchanceté gratuite, je tournais ça au comique. Comment ? Moi non plus je ne savais pas, mais en tout cas, c'est grâce à ça que j'ai pu me faire vraiment des amis. Je comprenais mieux la langue grâce à eux et aux livres que je lisais. Avec la sortie d'Harry Potter et d'Eragon, mon niveau d'anglais avait largement augmenté et lorsque je me sentais plus à l'aise, j'ai commencé à écrire des histoires. Au début c'était des fan-fictions et puis ensuite des récits un peu comme ça. Je n'avais pas non plus arrêter de regarder la télé. Entre séries policière, les films de Marvel, les films historiques et les séries comiques, j'appréciais tout.

Un jour, une de mes amis qui avait lu quelques récits que j'écrivais, m'avait conseillé d'en publier dans le journal de l'école. Elle était elle-même la rédactrice en chef pour les sections collège. Pour être franche, j'ai toujours refusé ces demandes car je ne trouvais pas vraiment de quoi mes compositions avaient quelque chose de passionnant. Malgré ça, elle a tenu bon et elle m'a convaincu d'en publier. Elle avait eu raison, car cela m'a permis de faire un pas en avant. Au bout de quelques semaines, je m'étais intégré dans mon nouvel établissement.

Un an est passé et j'arrivais au lycée, mon frère était à sa 11ème année, donc un an avant le diplôme. Depuis qu'on est arrivé ici, il était devenu de plus en plus distant. Il sortait beaucoup et se disputait souvent avec les frères et soeurs. Pour lui, le mariage n'était pas une bonne idée. Il ne voyait que notre mère biologique. Lorsqu'il s'était mis à vraiment s'énerver contre le plus petit qui passait ses 8 ans, je suis aller le voir dans sa chambre. Il n'y avait qu'à moi qu'il se confiait. Encore une fois, il me parlait d'"elle", des choses nouvelles sur elle. J'avais tout de suite compris qu'il avait trouvé sa trace. Je lui avait demandé un peu plus, mais il s'était tus.
Quelques jours plus tard, on devait faire des courses et c'est là qu'un type venait nous aborder. Mon frère le trouvait sympathique, moi je m'étais méfiée. En vrai, j'avais tord. C'était un manager d'une agence artistique qui cherchait de nouveaux recrues, son agence se trouvait à Miami. Lorsqu'il avait proposé à mon frère de devenir mannequin, j'ai tout de suite pensé à une arnaque. Sans lui laisser le temps de finir, j'avais répondu moi-même qu'il réfléchirait. Le soi-disant manager avait rigolé par rapport à ma petite taille et me considérait comme une enfant de la primaire, mais il nous avait tout de même laissé sa carte.
Comme nous étions très parano, on avait chercher l'agence sur internet, la Ice Cold Corporation. Déjà un bon point, c'est que ce gars avait une adresse valide. Ensuite on cherchait en revue les managers qui travaillaient dans cette agence. Alors qu'on avait enfin trouver la liste, on retrouvait l'homme de l'autre jour. C'était maintenant à mon frère de décidé, mais celui-ci lorsqu'il s'était mis à parcourir cette liste, il s'était arrêté sur une page et depuis, il restait silencieux.

Le lendemain, il avait pris sa décision et partait en parler à papa. Pendant ce temps, moi toujours dans mon club de journalisme, je continuais d'écrire la suite d'une petite oeuvre post-apocalypse. La nouvelle rédactrice en chef m'avait demandé à moi, qui n'avait rien avoir avec la section des ragots du lycée, d'aller voir ce que faisait le club video. Il était sur un projet pour une projection cinématique à la fin de l'année organisé par des universités sur l'audio-visuel qui pourront leur procurer une bourse pour leur entrée. Lorsque j'ai franchi la porte du club, je me souviens de les avoir interviewer sur ce projet. J'en ai bien ri lorsqu'il m'ont parler du scénario. Leur scénario était complètement loufoque, voir même ça n'avait aucun sens. A l'époque, je trouvais ça cool et tout, donc je les avais encouragé et j'étais à 100% pour. Au fil des jours, j'ai aidé le club audio-visuel en laissant de côté mon rôle dans le journal. Mes histoires ne donnait plus vraiment d'impacts, les gens lisaient de moins en moins et le temps de parution d'un numéro était beaucoup trop long pour que les gens retiennent mes histoires.

Lorsque l'année s'achevait, mon frère était parti à Miami sans prévenir et mon père ne semblait pas surpris. Encore aujourd'hui, je ne savais ce qu'il se tramait entre ces deux là, mais en tout cas, mon frère ne m'a appelé qu'une seule fois depuis. Il m'avait demandé de lui envoyer des affaires à lui à son adresse à Miami. J'étais donc allé chercher dans sa chambre, qui allait bientôt être la chambre du plus petit, ces derniers cartons. Pendant que je les déplaçais à l'entrée, un papier est tombé. C'était un article d'un vieil journal.
Il abordait une artiste qui avait fait carton pendant les années 80. Je pensais jeter cet article sans intérêt mais lorsque j'ai vu la photo, j'ai tout de suite su qui c'était. Par curiosité, j'ai voulu ouvrir le carton et c'est là que j'avais tout compris. Mon frère suivait vraiment les traces de ma mère. Dans ma tête, la seule chose que je m'étais dis c'était : « Ma mère est une artiste ? Mais c'est trop cool ! » Gamine, je lui en voulait de nous avoir abandonner, mais quand mon frère parlait d'elle en bien, j'étais plutôt rassuré qu'elle était une bonne personne, mais malgré ça la rancune était là . C'est depuis ce jour, j'ai compris pourquoi toute ces disputes, pourquoi elle n'était pas rester. Elle était reconnu mondialement et mon père voulait la forcer d'arrêter sa carrière. J'ai compris le départ subite de mon frère, son choix d'entrer dans cette agence. Je dois dire que ça me faisait tout drôle dans ma tête. D'un côté, je comprenais ses intentions, son but de garder ce qui est précieux pour elle, la scène, le choix de mon frère de suivre ces traces, mais d'un autre côté, je me sentais blessé et la rancune augmentait.

A ce moment de l'année,  il y avait aussi la fameuse projection de fin d'année pour le club audio-visuel. M'étant intégré partiellement dans le club, j'avais décidé d'aller voir leur projet au théâtre de la ville. Il y avait beaucoup de gens réunis. Des proches, des administrateurs des universités et des écoles, tous les élèves des différentes écoles participant au concours. Je m'étais mise au fond de la salle pour observer mes camarades. Il avaient diffusé tous les projets des écoles et tout en haut de la salle, les juges composé de personnes importantes ainsi qu'à des administrateurs des universités votaient lequel de ces projets avaient sa place dans leur établissement. Trois établissements pour 3 groupes d'élèves sur 15. Il arrivait parfois qu'une année, il n'y avait qu'un groupe d'élèves gagnants voir même aucun, tellement le jury était sévère. J'étais impressionner de voir comme ces petits clubs pouvaient faire un chef d'oeuvre, beaucoup de ses projets se démarquaient. Certains ont fait une comédie romantique, d'autres ont utilisé beaucoup le fond vert pour leur projet de science-fiction. Tous étaient plus ou moins bien réalisé, on voyait comment ils se sont donné à fond pour ce concours. Quand au club de mon école, ils ont décidé de faire une comédie par rapport à l'âge ados. Plutôt bien réussi, mais on voyait de loin, comment ils étaient ravis de filmer cela. J'étais contente pour eux, moi qui les a vu se démener pour se projet, j'espérais assurément qu'ils le remportent.
Malheureusement, il n'eut aucun prix. Un seul des groupes gagna le prix, considéré comme mérité par leur travail comparé aux autres... Or, dans leur film, il n'y avait rien de très original, comparé à certains qui ont tous donné. Je voyais mes amis déçu et certains pleurer. C'était pareille pour les autres groupes. J'étais bouleversée de voir cette scène.
Depuis ce jour marquant, j'ai décidé de participer à ce concours pour pouvoir voir notre école gagné le prix.

C'est donc en 10ème année d'études que j'entrais dans le club audio-visuel. Durant les vacances, j'ai du apprendre les bases de la réalisation de film. Heureusement pour moi, mon père avait des contacts dans le cinéma. J'étais donc aux côtés d'un grand réalisateur américain pour m'exercer. C'était dur de le suivre au début, car il me donnait les sales corvées, mais au fil du temps, j'ai réussi à gagner sa confiance car je ne relâchais pas malgré ces demandes. J'avais du mal à retenir tout le vocabulaire, mais je me forçais. Au final, j'ai réussi à trouver que ce métier était passionnant.

A la rentrée des cours, je n'étais plus l'écrivain du lycée, mais une membre à part entière du club audio-visuel. Mes quelques amis étaient surpris du changement soudain, mais malgré cela, ils m'encourageaient. Comme j'étais nouvelle dans le club, je m'étais fait toute petite, les autres semblaient plus connaître que moi. Lorsqu'un évènement allait se produire et que le club devait réagir, j'étais toujours entrain de proposer des idées aux chef du club, mais étant quelqu'un de très superficiel à mon goût, il refusait souvent mes idées. Le chef du club était quelqu'un tourné dans la science fiction, donc si c'était pas quelque chose avec, les idées étaient rejeté. Je dois dire que son règne était lourd... Même les plus anciens du clubs en avait marre de lui.
Lorsque venait enfin l'annonce du concours que j'attendais tant, j'étais déjà à fond sur une idée de scénario. On nous avait annoncé ce jour que le jury serait non seulement les maîtres d'universités, mais aussi des gérants d'agences. Je me demandais bien de quel genre d'agence était-ce mais personne m'en disais plus.
Comme a son habitude, le chef du club décidait de se lancer dans un film post-apocalypse. Cool, mais c'est quoi le scénario concret ? Qu'est-ce qui donnera le coup d'étincelle au jury dans ce projet ? Malgré mes questions qui semblait faire réfléchir le club, le président m'a engueulé de mettre ses idées dans la poubelle.
Etant la fille d'un commercial, la seule question que je me posais c'était qu'est ce qui plairait aux publics ? Et surtout le jury ? Le public était composé de proches, la plupart étaient des parents de plus de 40 ans et des étudiants entre 17 ans et 25 ans. Le jury lui, était d'âge de plus de la cinquantaine pour les maîtres académiques et les agences entre 30 ans, je pense.

☆ interview ;


♛ ; PSEUDO : Hainely ~
♛ ; AGE : 17 ans ~ Je veux rester mineure ! D:

♛ ; COMMENT AS-TU CONNU LE FORUM ? Et bien, je cherchais un forum de ce type, et en cherchant sur Saotome Gakuen (non j'y suis pas), j'ai trouvé ce nouveau forum tout beau tout frais o/ !
♛ ; QU'EN PENSES-TU ? Niveau contexte, c'est différent de Stardust qui était le forum que je voulais aller mais étant maintenant abandonné, je suis passé à autre chose. Maintenant, je trouve ce contexte génial aussi ce qui m'a permis de créer ma petite Levy à moi ~ ♥
Après visuellement, 'est vraiment le type de forum qui nous donne envie de nous inscrire vu le codage magnifique *-* !

♛ ; UNE REMARQUE ? En espérant que ce forum vive longtemps ! ~ ♪
☆ you ? ;

RISING STARS





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 317
Popularité : 225
Métier du personnage : Directrice de la Diamond Idol Avenue , Mannequin - Actrice (Télé-Réalité/Chanteuse/Danseuse)
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Lun 5 Oct - 7:32

Bienvenue sur le forum Dorothy !
La petite bouille toute mignonne de Levy *^*
Tu veux devenir productrice/scénariste de cinéma, je pense que tu ferais mieux de venir chez moi, à la Diamond Idol Avenue ❤
Niveau cinéma, c'est THE Agence !! Je t'assure vu qu'il s'agit d'un de leur domaine de prédilection o/

Bon courage pour la suite et n'hésites pas à me soliciter !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 26
Popularité : 45
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Lun 5 Oct - 19:14

Bienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 183
Popularité : 230
Métier du personnage : Auteur - Compositeur et Interprète || Patron de la Angels Art Factory.
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Lun 5 Oct - 19:17

*O* OMG, j'adore Levy ♥️

Bienvenue sur le forum et bonne continuation pour ta fiche ! La Diamond Idol Avenue est en effet spécialisée dans le domaine du cinéma mais ce serait super chouette de développer encore plus ce domaine dans la Angels Art Factory. Tu y serais la bienvenue Wink Si tu as des questions, je reste à ta disposition ^-^




Welcome in my mind ~


Don’t walk behind me; I may not lead. Don’t walk in front of me; I may not follow. Just walk beside me and be my friend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 25
Popularité : 20
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Mer 7 Oct - 20:40

Bienvenue ! Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 26
Popularité : 5
Métier du personnage : Chanteur/Mannequin
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Ven 9 Oct - 8:13

Oh oui rejoins la Diamond t'as un cadre familial et de beaux mecs //PAN//

Ok pardon XD Bienvenue à toi j'adore la bouille de ta perso et comment tu l'as construite ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 183
Popularité : 230
Métier du personnage : Auteur - Compositeur et Interprète || Patron de la Angels Art Factory.
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Dim 18 Oct - 9:28

Coucou Dororhy, tout va bien pour ta fiche ? Si tu as besoin de temps supplémentaire, fais-le nous savoir Smile Et si tu as besoin d'aide je suis là Wink




Welcome in my mind ~


Don’t walk behind me; I may not lead. Don’t walk in front of me; I may not follow. Just walk beside me and be my friend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 4
Popularité : 0
Métier du personnage : Produtrice/Scénariste de cinéma
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Dim 18 Oct - 13:10

Alors, alors, déjà merci pour votre accueil ^^ ! Je pensais vous répondre, mais seulement après avoir fini ma fiche parce que voili voilou ~ Au final, c'est pas encore ça x) !
Au début, je pensais faire une productrice, mais étant donné que j'aime joué des personnages enjoués, bah il me fallait une productrice kawaii ~ Et direct j'ai pensé à : LEVY-CHI ♥
Concernant l'agence, vous inquiétez pas j'ai déjà choisi héhé ! Je laisse quand même le suspens jusqu'à la fin :3
Quant à ma fiche, bah je pensais la finir... mais... Comme c'était la dernière semaine de cours... bah plein de contrôles @__@... Donc j'ai pas eu le temps ^^' Aujourd'hui, c'est le premier jour de vacs donc là oui, je vais pouvoir la finir :3 ~ Enfin... Laissez moi juste une petite semaine pour que j'ai le temps de profiter des vacs et de pas écrire la fiche en vrac o/

Bisous bisous ~


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 183
Popularité : 230
Métier du personnage : Auteur - Compositeur et Interprète || Patron de la Angels Art Factory.
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Dim 18 Oct - 13:14

Très bien , prends ton temps et choisis la bonne agence è_é Sun
Bizzzzzzzz




Welcome in my mind ~


Don’t walk behind me; I may not lead. Don’t walk in front of me; I may not follow. Just walk beside me and be my friend.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 49
Popularité : 65
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Ven 23 Oct - 18:24

Bienvenue sur le forum Coeur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 317
Popularité : 225
Métier du personnage : Directrice de la Diamond Idol Avenue , Mannequin - Actrice (Télé-Réalité/Chanteuse/Danseuse)
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Mer 4 Nov - 15:32

Hey ! Je peux te proposer de modifier ta fiche par la nouvelle :3
> http://rising-stars.forumactif.org/t4-se-presenter-formulaire


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
avatar
Messages : 317
Popularité : 225
Métier du personnage : Directrice de la Diamond Idol Avenue , Mannequin - Actrice (Télé-Réalité/Chanteuse/Danseuse)
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C] Sam 21 Nov - 10:33

Hello ! Des nouvelles concernant ta fiche ? ♥


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
AuteurMessage
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C]

Revenir en haut Aller en bas

Dorothy Woods ~ A young screenwriter gives a wonderful life [U.C]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» wonderful, wonderful, wonderful life ~ 14/05, 14h00
» [Stinger's Story n°13] It's a wonderful life !
» ∆ Wonderful life.
» Mercedes Jones - Say I am Wonderful !
» 06. Let's be young folks together - PV Santana

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Rising Stars  :: Gestion des Personnages :: Interviews (présentations) :: En cours-